fr

« C’est tout pour moi » de Nawell Madani : Le dur chemin de la réussite

Le film « C’est tout pour moi » de l’humoriste algéro-belge Nawell Madani (coréalisé avec Ludovic Colbeau-Justin) a été projeté vendredi en hors compétition. C’est un film inspiré de la propre expérience de l’artiste même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’un « biopic ». Tout y est, son amour pour la danse Hip Hop, ses galères pour réussir dans le milieu des humoristes mais surtout ses rapports avec sa famille notamment son père qui, dans le film, a fini par accepter la volonté de sa fille de faire carrière dans les arts de scène. De ce côté-là, le film est particulièrement émouvant mais pour le reste l’intrigue est assez légère. Présente pour parler de son film, Nawell Madani, le dira elle-même : « ce que j’ai enduré à mes débuts est nettement plus dramatique ». C’est un film sur une réussite individuelle même s’il touche parfois du doigt les coups bas fréquents dans le milieu des humoristes mais aussi certaines pratiques qui consistent à copier des sketchs américains ou anglais pour les présenter devant le public français. Le long métrage a néanmoins permis à certains anonymes de sortir de l’ombre pour faire du cinéma. C’est notamment le cas de Mimoun Benabderahmane qui interprète le rôle de Omar, le père. Dans la vie c’est un vrai chauffeur de taxi qui a l’habitude de prendre l’humoriste comme cliente à la sortie de ses spectacles et que cette dernière a réussi à convaincre à passer devant la caméra.

Hommage à Oran

C’est aussi un hommage à son propre père, lui aussi chauffeur de taxi. Nawell Madani s’est exprimée longuement sur son parcours et les difficultés qu’elle a rencontré avant de trouver sa voie dans un milieu où les femmes ont du mal à s’imposer. Elle a par ailleurs exprimée son émotion de venir à Oran dont ses parents sont originaires. Elle a promis de donner un coup de main aux jeunes car elle pense que l’Algérie en général et Oran en particulier recèlent énormément de talents cachés qui ne demandent qu’à s’exprimer.

Yacine Cheikh -Bled

Related Articles

Close