fr

« La gestation du jasmin » : du sang sur les fleurs

Le court métrage « La gestation du jasmin » de Alaa Al Sahnaoui a essayé de nous livrer les atrocités des hordes terroristes en Syrie, un pays en guerre depuis sept ans. Des terroristes de Daech, si on se réfère à leur accoutrement noir, investissent un immeuble où habite un couple de chrétiens. Pendant que les terroristes torturent et liquident les voisins, la femme accouchait seule assistée uniquement par son mari. Une sorte de course entre Eros et Thanatos, ou plus simplement la vie et la mort. Le film ne tranche pas la question de savoir qui l’emportera au bout du compte. Les événements de ce court métrage se déroulent exclusivement en intérieur, dans un appartement. Les deux personnages évoluent dans un espace réduit. Le nouveau né sera-t-il épargné par les assaillants? Quel sort pour les parents qui se sont cachés sous le lit? Le film se termine par un slogan appelant à en finir avec le terrorisme et à vivre dans la paix.

Z.Z

Related Articles

Close