fr

Libye : Les salles de cinéma fermées depuis un demi siècle

Le réalisateur libyen Raowf Baayou qui a présenté le court métrage « Le cadavre de Nadji »nous a parle du cinéma de son pays. Il nous a révélé que les salles de cinéma sont fermées depuis quarante ans dans son pays, c’est-à-dire durant l’ère d’El Khaddafi et jusqu’à présent. Par conséquent, la rare production cinématographique dans ce pays butte sur l’épineuse question de la distribution. En dehors des manifestations internationales, les films réalisés en Libye sont diffusés grâce à des projections privées. C’est un des freins du cinéma libyen, toujours méconnu dans le monde et en Algérie en premier lieu. Notre interlocuteur a évoqué aussi les difficultés de tournage. En dehors des conditions sécuritaires dans ce pays, pas du tout favorables à la création et la libre expression artistique, les réalisateurs sont soumis à des autorisations préalables avant tout tournage. Ce qui cause certaines contraintes. Ce qui n’empêchera pas certains jeunes réalisateurs de tenter de surmonter ces barrières, infranchissables de prime abord. C’est notamment le cas de Raowf Baayou.

Z.S

Related Articles

Close